Absences et congés

Absence de l'élève

Selon les directives de la Direction de la formation et des affaires culturelles (DFAC), les parents sont tenus d'informer l'enseignant-e en cas d'absence de leur enfant:

  • Soit en l'appelant 
  • Soit en appelant la salle des maîtres (026 475 56 46) entre 7H30 et 7H55, et de 13H15 à 13H25
  • Soit en laissant un message au 079 137 77 35 (direction d'établissement)
  • Pour les absences qui durent plus de 4 jours de classe, un certificat médical est exigé. Les week-ends, congés, vacances ne comptent pas dans ces 4 jours.

Procédure en cas d'absence non-annoncée

Si votre enfant ne se présente pas à l'école et qu'il n'y a pas d'information pour expliquer son absence, la procédure est la suivante, selon l’article 32 LS et articles 39,40 RLS:

  • L'enseignant-e appelle les parents
  • Si les parents sont injoignables, l'enseignant-e informe la responsable d'établissement qui prend le relais
  • Après 20 minutes de recherches infructueuses, la responsable d'établissement informe la police. Les frais occasionnés par cette dernière mesure peuvent être facturés aux parents.

Demande de congé

En dehors des vacances scolaires et des jours fériés, la présence de l'élève à l'école est obligatoire. Un congé spécial peut être accordé uniquement pour faire face à des événements exceptionnels. La demande de congé est adressée à la directrice d'établissement au moyen du formulaire "Demande de congé spécial" dès que le motif est connu.
Les demandes de départs avancés ou de prolongations de vacances sont systématiquement refusées. En cas d'absence illégitime de l'élève due au fait des parents, la direction de l'école doit en informer la préfecture. Les parents encourent une amende pour violation de l'obligation scolaire.

Journées "Joker"

Dès le 1er août 2022, les parents sont autorisés à ne pas envoyer leur enfant à l'école durant quatre demi-jours de classe par année scolaire (jours "joker") sans présenter de motif, sous réserve des conditions suivantes inscrites dans le nouvel article du Règlement de la Loi sur la scolarité obligatoire (RLS, art. 36a):

  1.  Les jours joker ne peuvent être utilisés le premier jour d'école de l'année scolaire, lors des activités scolaires définies à l'article 33 et durant les jours de tests de référence cantonale, intercantonale ou internationale.
  2. En début d'année scolaire, la direction d'établissement peut déterminer d'autres occasions particulières où un jour joker ne peut pas être pris.
  3. Les jours joker peuvent être cumulés. Les jours joker non utilisés ne peuvent pas être reportés à l'année scolaire suivante.
  4. En cas d'absences non justifiées d'un ou d'une élève, la direction d'établissement peut restreindre ou refuser l'utilisation des jours joker.
  5. Les parents informent l'établissement de la prise d'un jour joker au moins une semaine à l'avance.
  6. Les parents sont responsables des congés qu'ils sollicitent pour leurs enfants et assument le suivi de programmes. A la demande de l'école, les élèves rattrapent la matière et les évaluations manquées.

Conformément à l'alinéa 2, la direction d'école vous précisera à la prochaine rentrée scolaire les dates spécifiques de notre établissement scolaire qui ne pourront pas faire l'objet d'une demande de congé ainsi que les modalités concrètes pour informer l'établissement.